WJDR-Mordheim76

Résumé au 19 janvier 2010

Voici le résumé du début de la campagne Mordheim.

La bande d’aventuriers s’est trouvée réunie par le plus grand des hasards, tous capturés par de mystérieux cultistes. Il s’est avéré qu’ils étaient enfermés à Mordheim, mais se sont retrouvés libérés grâce à un combat proche de leur lieu de détention. Hircine s’en tenant aux idéaux de La Traque, ils décidèrent d’établir un campement en dehors de tout bourg. Après une rencontre assez rugueuse avec une bande de mercenaires apparemment puissante dirigée par un ogre, qui finalement disparut dans des circonstances mystérieuses (une explosion), la compagnie semblait installée.

Leur premier travail fut d’aider le Halfling Benoît Petitbidon à établir sa boucherie à Brigandsburg. Cela consistait avant tout à le protéger de son rival jusqu’à ce que le vicomte Von Hohenburg lui assure sa protection. Les deux bouchers halflings se sont finalement réunis.

En partant chasser dans la forêt autour de leur campement, Hircine, Gar Stonehammer et Carmine découvrirent une portée de marcassins hideusement éventrée. Remontant la piste, ils trouvèrent le coupable : un immonde enfant du Chaos, qu’ils occirent courageusement.

Assez curieusement, deux chasseurs de primes voulurent tuer Carmine : ils l’avaient en fait confondus avec un autre homme. Les aventuriers décidèrent de mener l’enquête et de retrouver ce mystérieux sosie. Cela les mena dans une sombre affaire mêlant skavens et individus peu recommandables porteurs de médaillons en forme de croc peint en jaune. Un complot aboutit à une attaque skaven sur Le Havre de Sigmar, attaque qui fut repoussée.

Le vicomte Von Hohenburg du Middenland fit ensuite appel à eux afin de récupérer un rouleau scellé en la possession de son rival Hubert de Molineux. Ce rouleau semblait intéresser de nombreuses personnes : le répurgateur Hans Von Landa, Molineux, Von Hohenburg, ainsi qu’un groupe de mutants qui réussit à s’en emparer. En remontant jusqu’à Coupegorge, les compagnons tombèrent sur une arène clandestine, liée à un certain Culte de l’Oeil Noir. Brokk trop téméraire (mais on ne peut reprocher cela à un Tueur) faillit avoir le bras arraché par un orc noir dans l’arène clandestine. Puis, dans le repaire du Culte, ce fut Gar Stonehammer qui faillit lui aussi perdre un bras. En voulant achever le sombre sorcier qui avait dérobé le rouleau, Hircine eut le bras – encore! une vraie malédiction pour le groupe ce jour là – réduit à l’état de chair sanguinolente par un sort. Le groupe était fort amoché, mais le rouleau était en leur possession. En retournant au Havre de Sigmar, Carmine tenta de profiter de la situation en monnayant le rouleau. Mais Hubert de Molineux excédé cessa les négociations et partit rapporter la situation aux Répurgateurs. Les aventuriers n’eurent d’autre choix que de finalement donner le rouleau à leur premier commanditaire, Von Hohenburg, qui le détruisit aussitôt sous leurs yeux. Puis ils quittèrent la ville discrètement.

Pendant cette aventure, Pieter resté au camp avait reçu la visite d’un mystérieux personnage vêtu de violet. Celui-ci lui réclamait le bras d’un mort. Se rendant aux jardins de Morr, Pieter eut la surprise de rencontrer la personne dont il était censé ramener le bras, qui lui apprit que ce n’était pas lui dans la tombe. Qui plus est, il lui manquait le bras que voulait l’étrange individu vêtu de violet! Ensemble, ils récupérèrent le bras dans un tas d’ordure près des ruines, le disputant à quelques zombies. L’homme garda son bracelet d’or, et Pieter put donner le bras à son mystérieux commanditaire, qui parût assez désappointé.

Hircine de retour au camp partit dans la forêt à la recherche des membres de La Traque, pensant qu’ils pourraient le soigner. En effet, un chamane lui apprit qu’il existait un rituel pouvant peut-être lui rendre l’usage de son bras, mais qu’il demandait du temps et des ingrédients spéciaux. En attendant qu’Hircine réussisse la première partie de son initiation, Carmine dut faire face à un étrange petit démon, sorti d’un grimoire qu’il avait volé au sorcier de l’Oeil Noir.

Il s’avéra que l’ingrédient essentiel pour rendre son bras à Hircine était l’oeil du sorcier qui le lui avait détruit. Repartant à Coupegorge récupérer le précieux globe oculaire, les aventuriers eurent la mauvaise surprise de constater que le Répurgateur Hans Von Landa les surveillait de près, sans doute averti par Hubert de Molineux lors de l’affaire du rouleau. Une jeune femme nommée Isabella leur proposa alors de les aider à se débarrasser du Répurgateur, en échange de la tête de la maitresse du Comte Amadeus Steinhardt. Elle indiqua aux compagnons un passage secret donnant sur le palais. Évitant les pièges, les aventuriers arrivèrent au palais du Comte, nez à nez avec le Fou. Ils se retrouvèrent de fait embauchés comme larbins pour aider au service de la fête éternelle du Comte mutant cannibale. Après enquête, ils découvrirent que la maitresse du Comte était morte, exécutée sur l’ordre du Comte lui-même pour sorcellerie avant la chute de la cité! Mais celui-ci avait triché : il l’avait fait décapiter, et avait brulé un autre cadavre, gardant l’autre et le faisant empailler, afin que son fou puisse l’animer et ainsi perpétuer la vie de sa maitresse d’une manière impie. Les aventuriers, tuant le cuisinier et le garde-manger, s’emparèrent de la tête, et poursuivis par la garde du noble fou, fuirent par le souterrain en renvoyant les pièges au nez de leurs poursuivants. Isabella les remercia d’avoir ramené la tête de celle qui avait été sa soeur, et leur dit adieu.

Une semaine plus tard, celle-ci se rappela à leur bon souvenir par l’intermédiaire d’un corbeau blanc porteur d’un message. Celui-ci les remerciait encore, leur disait que les Répurgateurs les laisseraient en paix, et qu’ils ne devaient pas chercher à retrouver Isabella. Sur ces entrefaites, Von Hohenburg manda les aventuriers, car la situation avait évolué. En effet, la bande de Hubert de Molineux avait été vaincue. Toutefois, il suspectait ce dernier, qui avait survécu, de tramer quelque chose. Les aventuriers découvrirent que Isabella avait été capturée par les Répurgateurs, et avait réussi à leur faire croire – sans doute par magie – qu’elle était seule coupable des incidents du rouleau, et à leur faire oublier la bande. Malgré ses avertissements, ils tentèrent de la sauver du bûcher, sans succès, alors que le skaven assassin Veskitt tentait de dérober le stock de Malepierre des Répurgateurs. Quand Isabella mourut, le corbeau blanc disparut aussi, et Hans Von Landa sembla recouvrer la mémoire : les aventuriers venant de plus d’occire un prêtre de Sigmar, ils n’arrangeaient pas leur cas. En remontant la piste de Hubert de Molineux, les compagnons découvrirent qu’il était lié à l’ancienne Compagnie des Longs Couteaux. Ils contactèrent donc différents membres de cette bande, avant d’enquêter sur un vol de bétail. Coincidence, Hubert de Molineux y était lié. Il avait fait appel à un ancien de ses camarades, prêtre de Gunndred, afin de voler les boeufs d’un campement de Talabeclander et les apporter à son non moins ancien ami, le géant Karthag. Le rendez-vous était fixé dans les ruines de Mordheim, sur la Place du Marché. Malheureusement, le prêtre de Gunndred mourut en chemin. Le sort étant rompu, les bêtes paniquèrent, ce qui attira d’hideux pégases mutants, ainsi qu’une terrifiante chimère. Pour couronner le tout, Karthag était furieux. Brokk, écoutant son instinct de Tueur, se rua vers lui mais fut envoyé au sol. Pieter fut fauché par Hubert de Molineux, à son tour abattu par Bruno Pruneau bondissant des toits. Le géant titubant se vit planter un poignard dans le dos par Hircine, et Carmine révélant une puissance magique qu’il ignorait encore lui lança un puissant sort, jusqu’à ce que Brokk reprenne ses esprits et l’achève en lui fendant le crâne. Alors que la chimère allait éliminer les aventuriers affaiblis, Aenur, la Lame du Crépuscule surgit pour les sauver de justesse. A partir de lettres trouvées sur Hubert de Molineux, ils découvrirent que tout semblait lié à Nicodemus Hike, le traître de la Compagnie des Longs Couteaux. Se rendant le lendemain aux Baraquements du Corbeau où était fixé un rendez-vous avec le traître, les aventuriers ne purent que découvrir avec horreur la horde de morts-vivants qui attendait là dans le but de détruire Le Havre de Sigmar. Grâce aux Longs-Couteaux ils purent prévenir les Répurgateurs sans se faire arrêter. Mais les forces n’étaient pas suffisantes. Avec l’aide d’Aenur, les aventuriers purent entrer en contact avec les skavens par l’intermédiaire de Veskitt. Ceux-ci acceptaient d’aider le bourg en échange du stock de malepierre des Répurgateurs. Introduits dans le quartier général des templiers de Sigmar sous le déguisement de malades cultistes de Nurgle, Carmine, Hircine et Bruno Pruneau, avec l’aide de démons appelés par Carmine, se frayèrent un chemin pour effectuer la jonction avec Brokk, Gar Stonehammer et Pieter qui étaient passés par des tunnels skavens pour atteindre la malepierre. Profitant du chaos engendré par l’évasion supplémentaire d’un forcené disciple de Khorne, ils purent s’enfuir, quasi incognito, car le quartier général était dépeuplé pour cause de préparation de la défense de la ville. La Malepierre fut livrée à Veskitt, puis vint la bataille. Les morts-vivants étaient sept fois plus nombreux que les vivants, et comble de l’horreur, Karthag le géant avait été réanimé pour se joindre à eux. Tous frolèrent la mort, et Von Hohenburg faillit périr à cause de l’étrange démon de Tzeentch invoqué par Carmine et qui avait échappé à son contrôle. Finalement, les skavens se montrèrent enfin par centaines et défirent les rangs des morts, tandis qu’Aenur transperçait le coeur du Vampire mystérieux qui dirigeait cet ost.

Le Havre de Sigmar a souffert. Les aventuriers également. Malgré leur participation à la défense, ils sont encore très mal vus par les Répurgateurs, qui n’hésiteront pas à les tuer. Pour une brève période, toutes les bandes semblent s’être fédérés afin de lutter contre les morts-vivants qui se sont avérés des ennemis étonnamment puissants alors qu’aucun signe ne le laissait penser. Près du campement des aventuriers se dresse une mystérieuse tour en ossements. Le moment semble être venu de détruire la créature qui l’habite…

Comments

Le_Jolleum

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.